AGA 2016 Compte rendu

_DSC0006Le 6 juin dernier avait lieu l’Assemblée générale annuelle de l’ABAQC. Pour une première, 37 participants ont pris part à l’événement, incluant des boulangers et boulangères, des parents de boulangers, des boulangeries, des professeurs en boulangerie, des moulins et des fournisseurs en boulangerie.

Marc-André Cyr, Pascal de Lorimier, Antonello Devriese, Alice Ducreau, Jean-Claude Ducreau, Lionel Ducreau, Fabien Forestier, Dominique Gauvrit, Anne-Marie Gratton, Louis-André Joyal, Sylvie Lachance, Sylvain Lafortune, Jean Martin, Charles Maziade, Michel Passelande, Stéphane Perreault, Julien Racco, Denis Remon

Du pain… c’est tout!, La Grigne, Le Pain dans les Voiles, Le Petit Breton, MariePain, Pain à tartine, Première Moisson

La Milanaise, Le Moulin des Cèdres, Les Moissons Dorées, Les Moulins de Soulanges, Moulin Lacoste, P & H Milling

École Hotellière Calixa-Lavallé, Farinex, Routhier & fils

Après les formalités nécessaires – vérification du quorum, présentation du CA actuel et du secrétariat, lecture de l’ordre du jour – il y a eu la lecture du mot du président et l’annonce de la démission d’Yvon Renoux à titre de président pour des raisons personnelles. Lire le mot du président et sa lettre de démission.

S’en est suivi la présentation du rapport d’activité, des états financiers et de la programmation préliminaire de l’automne 2016 qui tournera autour de la Fête du pain à la Seigneurie-des-Aulnaies dans la région Chaudière-Appalaches, les 10 et 11 septembre. Lire les grandes lignes du rapport d’activité.

Par la suite, un vote a eu lieu pour remplir les postes vacants au CA, postes d’une durée de 2 ans. Il y avait 4 postes votants et 2 postes d’observateurs sans droit de vote à combler. Pour connaître le CA.

_DSC0031Après la clôture de la partie officielle de l’assemblée, lors d’une courte pause, tout le monde a été invité à venir rencontrer les représentants des moulins présents pour l’occasion : La Milanaise, Le Moulin des Cèdres, Les Moissons Dorées, Les Moulins de Soulanges, Moulin Lacoste, P & H Milling. Lors de la reprise en groupe, chacun d’eux a brièvement présenté leur entreprise.

Puis nous nous sommes concentrés sur le panel du jour, Les pratiques du boulanger artisan, qui a donné lieu à une discussion bien animée. La prémisse dernière la discussion était : étant donnée la diversité des pratiques – entre micro-boulangerie, boulangerie de taille moyenne, boulangerie avec succursales et boulangerie en gros – qu’est-ce qui est commun aux boulangers qui font de la boulangerie artisanale et qu’est-ce qui est le propre de chacun en tant qu’artisan et créateur de son “entreprise”?

Avant même de débuter la discussion, un questionnaire réalisé par l’ABAQC, a été remis à chaque personne présente dans la salle afin de mieux connaître la perception de chacun – boulangers, moulins, fournisseurs – sur ce qu’est un boulanger artisan et ce qu’est une boulangerie artisanale.

_DSC0051Par la suite, les 3 panellistes, Matthieu Chartier de La Grigne, Laurent Gaudré de Première Moisson, Bertrand Gaumer de Pain à tartine ont été invités à donner leur point de vue. Charles Létang, qui devait aussi faire prendre part au panel, n’a pu y participer parce qu’il a dû quitter assemblée plutôt que prévu.

Entre chaque intervention, les participants dans la salle ont pu et sont intervenus pour exposer leur vision. Il va sans dire que les points de vue ont couvert un large spectre de ce que peut être la boulangerie artisanale, certains plus stricts dans leurs critères et d’autres plus larges.

La position de l’ABAQC qui, parce qu’elle est la représentante d’une diversité de boulangers et boulangeries, a été d’initier, d’écouter, d’entretenir cette conversation afin d’en dégager éventuellement une définition plus précise de qui sont ces membres, une définition qui s’inspirera de deux aspects. Le premier, plus précis, qui déterminera ce qui est commun et minimal à la pratique du boulanger et de la boulangerie artisanale; et l’autre, plus vaste, qui générera un espace pour que tous ceux qui pratiquent le métier puissent rayonner par ce qui les distingue tant dans les diversités de leurs produits, que dans leur modèle d’affaire.

Même si l’ABAQC est bien consciente qu’il ne peut y avoir de définition qui correspondra à tous, il n’en reste pas moins qu’elle aspire à la propagation d’un métier artisanal, à sa valorisation, de même qu’à la transmission de ses savoir-faire. Lire les grandes lignes préparatoires du panel et une brève présentation des panellistes. Un compte rendu plus détaillé des résultats du questionnaire et des discussions lors du panel sortira sous peu.

La journée s’est terminée par un moment de réseautage.

_DSC0034 _DSC0052 _DSC0038 _DSC0036

L’ABAQC tient à remercier chaleureusement tous ces personnes, sans qui, elle n’aurait pas réalisé tout ce travail :

Yvon Renoux pour l’année de présidence qu’il a consacré à faire connaître l’ABAQC, à donner des cours destinés aux boulangers amateurs, à toujours se rendre disponible lorsque le besoin se faisait sentir.

Antonello Devriese, Dominique Gauvrit et Annie Huard-Langlois pour avoir offert de leurs heures, à tous les mois, au CA comme aux différentes activités de l’ABAQC.

Annie Huard-Langlois pour le travail rigoureux afin de mettre en forme le questionnaire que nous avons utilisé lors de cette assemblée, questionnaire avec lequel l’ABAQC a voulu travailler pour faire un portrait des perceptions de la boulangerie artisanale en ce moment et les tendances vers lesquelles le métier évolue;

Charles Létang pour avoir initié cette discussion au sein du CA de l’ABAQC, et par la suite, avoir contribué largement au développement du panel; de même que pour nous avoir invité à collaborer à la Fête du pain en septembre 2016.

Matthieu Chartier, Laurent Gaudré, Bertrand Gaumer pour avoir accepté de participer à cette discussion sur une définition en devenir.

Guy Bonraisin et la boulangerie Le Petit Breton pour nous avoir , encore une fois, offert si généreusement l’espace pour se réunir.

Émilie Vallières pour avoir tenu le rôle de secrétaire de l’assemblée.

Pascal de Lorimier pour avoir pris les photos de l’événement.

Advertisements