Une première Rencontre des boulangers à Québec

Le 6 février dernier, l’ABAQC inaugurait les activités de l’année 2017 par une Rencontre des boulangers à Québec, une première dans cette ville. L’ABAQC étend ainsi ses activités sur un plus large territoire afin de permettre à ces membres des régions plus au nord de Montréal de se rencontrer et d’échanger sur le métier.

Trente personnes ont participé à l’événement, des boulangers et des boulangeries, des meuniers et des moulins, des fournisseurs, tous et toutes reçu(e)s par Cédric Marty de chez Paillard, dans leur très grand local de la rue d’Auvergne.

Charles Létang, nouveau président de l’ABAQC, a présenté l’association, ses objectifs, ses activités, tels que les Rencontres des boulangers dont deux auront lieu à Montréal et deux à Québec; une assemblée générale annuelle; notre présence à la Fête du pain organisée par la Seigneurie des Aulnaies; des cours de pain artisanal pour les amateurs; des cours de perfectionnement pour boulangers professionnels. Avec cette année, une nouveauté, des masters class pour boulangers professionnels, pour mettre en valeur les expertises des boulangers artisans d’ici.

Dominique Gauvrit, un des membres fondateurs de l’ABAQC et membre du conseil d’administration actuel, a lui parlé du compagnonnage « made in Québec ». Un projet, élaboré et organisé en collaboration avec Laurent Gaudré et les Compagnons du Devoir de France, où les apprentis s’engagent pour 3 ans à faire un apprentissage dans 5 boulangeries participantes à travers le Québec.

Il a aussi parlé du prochain concours l’Apprenti(e) boulanger, un concours destinés au finissants des 5 écoles en boulangerie, qui aura lieu à Québec, le 30 mai, à l’École hôtelière de la Capitale. Encore une première, puisque les concours antérieurs se sont toujours tenus dans la région de Montréal.

Parce que dans le groupe, il y avait plusieurs nouvelles personnes et que la salle était intime, Éric Borderon de Borderon & Fils, a invité toutes les personnes présentes à se présenter. Un premier tour de table a été fait afin de permettre à tous et toutes de prendre la parole. Puis un deuxième pour permettre à ceux et celles qui le souhaitent de répondre à la question : Quels sont vos attentes et vos besoins en ce qui concernent l’ABAQC?

Dans les grandes lignes, on a soulevé le manque de boulangers pour occuper les emplois vacants et le manque de plate-forme pour faire circuler l’information, de même que les difficultés particulières des boulangeries en région éloignée. Pour ce qui est de la difficulté de trouver des boulangers qualifiés, Carl Grenier, responsable des secteurs Alimentation et tourisme et Agriculture et Pêches au gouvernement du Québec, qui était présent, nous a informé que cette situation ne se vivait pas seulement en boulangerie, mais dans tous les métiers.

La rencontre s’est terminée par un repas léger offert par Paillard, un moment privilégié qui a permis aux participants de faire plus ample connaissance.

Advertisements