Cherche étudiants désespérémment

Cet article de Pierre-Alain Belpaire a été publié dans HRImag en date du 5 mai 2017.

On compte 23 finissants, cette année. Auparavant, on en avait 50 ou 60. Pas besoin d’être un grand mathématicien pour comprendre qu’il y a un problème quelque part… » Richard Giguère, enseignant en techniques de gestion hôtelière et coordonnateur des stages au Mérici Collégial Privé, constate avec une amertume grandissante que la restauration et l’hôtellerie attirent de moins en moins de candidats. « J’ai fait l’ouverture de notre programme en 1988. Je ne voudrais pas assister à sa fermeture… »

Depuis cinq ans environ, les établissements québécois sont nombreux à avoir de telles difficultés. Les données fournies par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur confirment ce déclin progressif. Entre le trimestre automne 2011 et celui de 2015, le nombre d’inscrits aux programmes de gestion hôtelière a ainsi chuté de 25 %. Et après une année scolaire 2012-2013 exceptionnelle, les programmes de gestion d’un établissement de restauration, de service de la restauration et de cuisine ont également connu de nets reculs, perdant respectivement 19,6 %, 13,5 % et 4,3 % de leurs étudiants en quatre ans à peine.

Lire la suite…

Advertisements