Nouvelle génération de boulangers aux États-Unis

Cet article de Jeffrey Hamelman est sur le site de l’Association Internatinale du Pain Français en date du le 20 mars 2016.

De Wonder Bread à Team USA

Dire que le monde de la boulangerie aux États-Unis a énormément changé depuis trente ans serait le minimum que l’on puisse constater. A l’issue de la deuxième Guerre Mondiale, les habitudes alimentaires se sont tournées vers les produits industriels et la standardisation. Les aliments en conserve, en poudre ou congelés, à portée de main, et faciles à préparer, les aliments en conserve, ainsi que le pain de mie, blême, insipide et déjà tranché, ont conquis le public américain. La standardisation oppressante de cette nouvelle alimentation a causé la disparition de maintes spécialités régionales encore produites à petite échelle. Si dans certains endroits (principalement en ville dans les quartiers d’immigrants) il était possible encore de trouver du pain savoureux, le Wonder Bread (« pain merveille”, la marque qui dans l’esprit des gens reste le pire exemple de ce triste phénomène) dominait partout ailleurs.

Lire la suite…

Advertisements